Aux librairies indépendantes

Le 1er décembre 2019, sur un coup de tête, je me suis lancée dans un calendrier de l’Avent pour mettre à l’honneur des librairies indépendantes, en m’excusant déjà de ne pouvoir en sélectionner que 24 sur les centaines qui mériteraient d’y être citées.

Rapidement, je me suis rendu compte que j’aurais dû m’y prendre à l’avance. En vérité, ce genre de fil, ça ne s’improvise pas. Ça m’a pris beaucoup plus de temps que prévu, mais c’est aussi parce que je ne voulais pas tomber dans la répétition. Je sais le genre de librairie que j’aime, et quelque part, je risquais fort de dire toujours à peu près la même chose.

Lire la suite « Aux librairies indépendantes »

En avoir deux

C’est marrant comment ça fonctionne, les associations d’idées. Par exemple, si je vous dis « en avoir deux », vous pensez à quoi ?

Si la pensée est fréquemment représentée comme un fleuve qui s’écoule en courbes incontrôlées, j’ai pour ma part souvent l’impression qu’elle s’apparente plutôt à un flux géométrique, à la trajectoire aussi anguleuse qu’arbitraire. Et je sais bien que les représentations topiques c’est toujours un peu foireux, mais chez moi, le joli cours d’eau poétique avec ses méandres et ses rives accueillantes sur lesquelles on peut se poser un instant, c’est plutôt ce que je cherche à obtenir (artificiellement, donc) lorsque je réfléchis. Ma pensée, elle part dans la direction qui lui chante, sans prévenir, et en 3D.

Lire la suite « En avoir deux »

Pépites de salon – SLPJ 2019

• Les « Cartoons » de Layla Benabid, c’est un ÉNORME coup de cœur sur ce Salon. Le plus gros, même, peut-être. Ce sont de petits albums en noir et blanc + une couleur vive, sans le moindre texte. On a donc un petit format maniable, léger, visuellement très attrayant, qu’on peut présenter dès un an à son enfant et qui permet ensuite aux petits qui ne savent pas encore lire de se raconter eux-mêmes une histoire avec leurs propres mots. Cette collection est absolument ravissante, et Layla Benabid, dessinatrice basée à Marseille, mérite qu’on lise et qu’on relise ses petits livres et qu’on en parle autour de nous.

Lire la suite « Pépites de salon – SLPJ 2019 »

Se toucher – réflexions autour d’un choix de traduction

Au printemps, après des années (ceci n’est pas une hyperbole) à harceler gentiment les Éditions La Découverte, j’ai eu l’insigne honneur de traduire sous leur direction le génial essai de Sarah Barmak que vous connaissez sous le titre Jouir – en quête de l’orgasme féminin*.

Beaucoup de gens ont œuvré pour l’apparition de ce livre dans les vitrines des meilleures librairies françaises, et je profite de ce texte pour remercier de tout cœur l’équipe de Zones – La Découverte qui a effectué sur ce titre un travail absolument remarquable, tant au niveau éditorial que promotionnel.

Lire la suite « Se toucher – réflexions autour d’un choix de traduction »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑